mardi 10 mai 2011

les septs gardiens de mostaganem

les septs gardiens de mostaganem ohh gens de peu, dit medah medjaher, une personne derouiche, qui passe dans tout la region, et qui fait rassemblée autour de lui un public au souk ( marché ) de chaque ville, pour dire beaucoup de choses sur la vie quotidienne , et sur les oualia salihine, qu'on appel un meddah . les gens viennent ecouter le meddah avec ses beaux medh , enrichis par des paroles d'allah et du prophete saws.avec son burnous , sa canne, sa barbe blanche, vous étes mes amis nous tous sommes les descendant des medjahers les preux. ecouter moi bien ce que vos ancetre etaient les nobles de medjahers. mestghalim, une ville trés protéger ( mel mactaa tengta3) depuis la macta tout s'arrettera, rien ne perturbera la ville aucune guerre aucune calamite n'atteindra les lieux mais il ya des choses la famine, nos ancétre l'ont dit:ce qui arrivera a mestghalim, c'est des fujitifs cherchant asile et fuyant la mort , ils y trouveront paix et misére une mort tres lente, paisible, et douleureuse sans violence et sans gloire. pas de guerre pas de sang, la ville de mestghalim est protéger du mactaa jusqu'a oued chlef, et oualia salihine qui l'entourent. dit le meddah vous avez pour ignorant je vous le dit est protéger de toute action malfaisante et comme les sept gardien, comme les sept jours, les sept piliers de sagesse, trois gardien face a la mer, menacante pour que jamais engloutie, la ville des oualia salihine, par la mer, comme elle fut avant, que l'islam apporte sa benediction temps des romains, impies, sous la direction de leurs rais galliens quand murustaga fut engloutie la mer sera retenue par le ouali sidi maazouz le bien aimée de l'ouest elle n'osera rien contre ouali sidi medjdoub, l'exatatique du nord. un mkam de sidi abdelkader djillali, est un endroit ou un pieux medjahri au gré de son pérégrination a dormi et a révé le soltan oualia, de baghdad, patron de tout saints lui demandant d'eriger sur place une gouba en son nom. pour rappeler aux croyants sa baraka, sa beneditions, pour qu'il soit dans tous les coeurs et dans tous les yeux des indigenes mkam sidi kharchouch, entre les plages de salamane, et sablette, la crique, qui tiens la mer .la ville est surveiller par trois (3) gardiens de la mer, a éte toujour en harmonie avec l'eau a été la matarba, ou les corsaires turqs inventaient les noeuds, ( rabtta) les plus secrets pour retenir leurs galions chargées de richesses elle a été la (musc el ghanaeim) le jotau des buttins meddah dit encor votre ville est garder par sidi belkacem, combattant et officier de la grande armée de mostaganem et mezeghrane, vous avez aussi sidi bendhiba el medjahri de mesra vous avez aussi sidi said et sidi abdellah qui gére tout les conflits de l'interieur de la ville vous avez encore sidi lakhdar ben khlouf voila les sept gardien qui proteges notre ville par machiaat allah sobhanou allah akbar et le meddah fait sa tournée son chapeau dans sa main pour recolter un peu de ziara quelque pieces des gens qui l'entourent, et leurs dit la prochaine inchallah je vous termine la suite et salam a3laikoum .

Aucun commentaire: